Parc du patrimoine de la Force aérienne

« Le parc du patrimoine de la Force aérienne, situé juste à l’extérieur des portes de l’ancienne Base des Forces aériennes royales du Canada et de la Base des Forces canadiennes Summerside, est une région dédiée à la mémoire des militaires et civils qui ont servi à la Station/Base pendant sa vie.

TROIS AVIONS SUR L’AFFICHAGE STATIQUE
CF-101B Vaudou 101037
CP-121 Tracker 131
CP-107 Argus 10739

UNE COURTE HISTOIRE DE LA BASE
L’aérodrome a été construit par l’Aviation royale du Canada (ARC) entre 1940 et 1941 et a été nommé Station Summerside de l’ARC.

La station a été fermée en 1946 mais a rouvert en 1947 avec la formation de la 1er école de navigation aérienne (ANS). Il s’agissait d’un centre d’entraînement de l’OTAN. No 1 ANS est parti en 1953 et l’École centrale de navigation a été créée. En 1949, l’Unité de formation opérationnelle no 2 (maritime) a commencé ses activités. L’afflux de personnel et de leurs familles a nécessité la construction d’un plus grand nombre de logements. En 1949, le logement de base a été achevé et nommé « parc de Slemon » en l’honneur du maréchal de l’air Roy Slemon.

Pendant la guerre froide, la base abritait des avions de patrouille anti-sous-marins et côtiers comme le Lancaster B.X, le CP-122 Neptune (Aurora), le CP-107 Argus et le CP-121 Tracker. Les autres aéronefs exploités à partir de Summerside comprennent le CC-115 Buffalo et le CH-113 Labrador. Ces aéronefs étaient exploités par divers escadrons et unités, dont l’Unité d’instruction opérationnelle no 2 (maritime), la 107e Unité de sauvetage, le 413e Escadron de transport et de sauvetage, le 420e Escadron de la Réserve aérienne, le 880e Escadron de reconnaissance maritime (Marine royale canadienne), le 31 Appuyer le Groupe aérien (Marine royale canadienne) et le 415e Escadron de patrouille maritime.

Le 1er février 1968, la fusion des trois branches de service dans les Forces canadiennes unifiées a permis à la station Summerside de l’ARC de changer son nom en Summerside de la Base des Forces canadiennes (BFC).

La mission principale de la BFC Summerside a évolué à la fin des années 1970 et tout au long des années 1980 pour soutenir Pêches et Océans Canada, le ministère responsable de la gestion des ressources océaniques du Canada. Les cp-121 Trackers ont été utilisés pour patrouiller le banc Georges et les Grands Bancs de Terre-Neuve afin de surveiller les flottes de pêche étrangères. Le rôle secondaire de la recherche et du sauvetage (SAR) n’était pas moins important pour la population civile des provinces maritimes qui, en se fiant aux aéronefs SAR pour l’évacuation d’urgence dans les grands hôpitaux de soins tertiaires d’Halifax, en Nouvelle-Écosse, et à Moncton, au Nouveau-Brunswick, ainsi que sur les grands hôpitaux de soins tertiaires d’Halifax, en Nouvelle-Écosse, et à Moncton, au Nouveau-Brunswick. comme pour les marins et les équipages qui se trouvaient souvent en détresse, nécessitant un sauvetage.

Les compressions budgétaires fédérales de 1989 au ministère de la Défense nationale ont désigné la BFC Summerside comme un candidat à la fermeture de la base. En 1991, la base a été fermée et la majorité des unités militaires ont été transférées à la BFC Greenwood, en Nouvelle-Écosse.

Name

Air Force Heritage Park

Address

5 Slemon Park Dr, Slemon Park